Dernier texte de Céline Calonne (avec son autorisation)

 

Mon portable est éteint, je vais ouvrir mon livre.

J'hésite : du train, le paysage m'apaise…

Mais le rideau obstrue complètement la vue,

mon voisin frappe clic ! clic ! clic ! sur son clavier.

Je glisse vers un siège plus ouvert au monde.

Les villages, les feuillages, les vallons filent,

furtivement, la vue des vaches me ravit.

Nature et mouvement me rendent optimistes,

comme les nouvelles de l'hôpital ce matin :

En prenant docilement ses médicaments,

papa a trinqué à la santé des soignants !

Le papier sur lequel j'écris ces quelques lignes,

c'est le début d'une nouvelle de son cru.

Elle est intitulée "Continuer à vivre".

 

Merci Céline pour tes textes que tu as partagés avec nous !