Depuis trois semaines, je fais le tri dans mon très modeste chez-moi. J'ai entassé des archives en une vingtaine d''années. Plus précisément, des écrits: poèmes et textes courts.

Il y a des écrits dont je suis fière car je n'arrive plus à imaginer que j'ai pu les écrire avec tant de force et de justesse.

Il y a des écrits que je n'aime plus. Ce n'est plus moi ni une partie de mon être. Et puis, les textes sont mal écrits.

Avant de jeter ou de garder, je fais le tri. Jeter ce qu'il doit être oublié. Ecrire sur le blog ce qu'il est important de garder. Même si je suis consciente que, dans quelques années, je changerai encore.

On change avec l'âge. Pas complètement. Cependant, j'ai des désirs que je n'avais pas il y a cinq ans, dix ans, vingt ans. Et j'ai des désirs qui sont là depuis la nuit des temps, me semble-t-il, tapis au fond de moi.

Ce tri que j'effectue presque chaque jour depuis trois semaines ne vient pas à ni'importe quel moment de ma vie. A la rentrée, j'aurais des choix à faire qui engageront le reste de ma vie, pour une part du moins. Je me tourne inexorablement vers mes 50 ans (dans quelques petites années).

Vous trouverez des "archives" sur mon blog "Le Passage ici ou là".

 

Le Passage ici ou là

Les couleurs de nos souvenirs de Michel Pastoureau. Editions du Seuil, 2010. Historien de la couleur - et pas que ça ! -, Michel Pastoureau nous entraîne dans ses souvenirs. Des souvenirs qui sont aussi les nôtres car ils sont révélateurs d'une époque : des années 50 à aujourd'hui, en faisant des tours dans le passé plus lointain.

http://lepassageicioula.canalblog.com

Bonnes vacances !