Quoi écrire ?

Tout... si possible! Les moments agréables comme les souvenirs les plus douloureux. Ces deux versants font notre histoire, forgent notre personnalité et notre caractère. Il y a un avant, un entre-deux, un après. Il s'agit de raconter les faits majeurs et secondaires qui reviennent à la mémoire. 

Il faut distinguer deux sortes de passé:

- le passé proche: celui d'il y  a quelques heures;

- le passé plus lointain: celui d'il y a quelques jours à celui d'il y a une trentaine d'années...

Il est possible de diviser notre vie en périodes et de se servir d'une fiche d'identité comme trame.

Les périodes sont: l'enfance; l'adolescence; le jeune adulte; moi à 30/40 ans; moi à 40/50 ans; moi à 50/60 ans; l'âge de la retraite et au-delà.

La fiche d'identité regroupe: l'état civil; les caractéristiques physiques; celles psychologiques; la vie sociale (les relations humaines: famille, amis, etc.); le parcours économique (diplômes, métier(s), etc.); l'environnement (village/ville; maison/appartement; etc.).

Certains éléments de la fiche d'identité peuvent se superposer aux périodes citées plus haut.

Il y a également les événements qui jalonnent notre vie, les choix décisifs qui en découlent. Des choix qui prennent effet dans l'immédiat ou dans la durée (à moyen et à long termes). Des choix dans la construction d'une nouvelle façon de vivre (union, séparation, départ, changement de pays, de langue,etc.).

L'écriture de soi est riche et complexe. Pour se souvenir de tout, il faudrait tenir un journal quotidien, heure par heure, minute par minute. Ce qui est impossible! A moins de vivre cloîtré vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Autrement dit, renoncer à vivre sa vie.

Pour terminer, les trois articles sur L'écriture de soi ont pour but de vous donner quelques pistes courantes et d'autres originales pour commencer ou continuer cette belle aventure! Ils vous amènent aussi à la réflexion.

Je vous souhaite une bonne continuation dans vos projets.

Claire Roig